« Il ne fallait pas, sous n’importe quelle forme, transporter ces Oryx »

Société

iGFM – (Dakar) L’affaire du transfèrement des Oryx algazelle vers la ferme privée du ministre de l’environnement, fait débat. Spécialiste de la faune et ancien conservateur des parcs nationaux, le colonel Momar Gueye a expliqué, à la Tfm, pourquoi ces animaux n’auraient pas dû être transférés. Pour rappel, deux de ces bêtes sont mortes au cours de l’opération.

«L’animal qu’on appelle Oryx algazelle est un animal intégralement protégé. Ces animaux intégralement protégés sont soumis à la convention de Washington. Et cette convention oblige les Etats à protéger ces animaux. Mêmes les cornes, les peaux, les trophées venant de ses animaux sont interdits de vente ou de circulation.

Il me semble qu’au cours du transfert, deux ont trouvé la mort et cela est dû au fait que très probablement il y a eu imprudence et inobservance des règles. Un animal sauvage quand on le transfère, il faut absolument maîtriser le stress parce qu’ils sont souvent victimes de stress (…)

Quand des animaux sont en voie de disparition, il y a des listes qui sont dressées. Ceux qui sont intégralement protégés, ceux qui sont partiellement protégés et les animaux qui ne sont pas protégés (Dont la chasse est autorisée). Il se trouve que la gazelle-là fait partie des espèces intégralement protégées et qu’il ne fallait pas transporter cet animal, sous n’importe quelle forme.»